BLACK METAL

Tarifs : 6 € / Sur place 7 € / Adhérent Gratuit
ACHETEZ VOS PLACES

VENDREDI 19 FEVRIER 19:00

INGRINA

(Sur)Peuplé de deux batteries, trois guitares, une basse et des voix fantomatiques, Ingrina tente de sonoriser la mélancolie coincée entre tout ce qui s’effondre et ce qui commence à émerger.
« Siste Lys » est un album articulant d’anciens morceaux d’Ingrina, transformés pour l’occasion avec de nouveaux sons, produits de leur temps troublés (Jailers, Now, Walls). C’est un album enregistré, mixé et masterisé par le groupe, entre les vagues épidémiques.
« Siste Lys » se constitue sur le socle d’un récit métaphorique mettant en scène l’épreuve géologique et océanique que les formes de vie traversent au contact des cauchemars civilisationnels. Cet album raconte l’histoire de ces vies cherchant à rompre la glace civilisationnelle qui les encage. Pour donner enfin corps aux rêves extasiés dont le souvenir chancelle déjà.

PALECOAL

Pour une époque sur le fil du rasoir, P A L E C O A L pose ici un point de bascule refusant l'équilibre. Car il est question ici de se réapproprier politiquement les créations, qu'elles soient sonores ou picturales, à travers une démarche qui ne peut être que radicale. Bouillonnant, shoegaze, viscéral et hardcore P A L E C O A L s'inscrit dans ce mouvement post-frénésie, autrefois punk et aujourd'hui encore en recherche de rupture totale.

Projection du film « Nous Sommes les nouvelles chimères"

« Nous Sommes les nouvelles chimères" est un documentaire sur le Black Métal, l'occultisme, les forces invisibles qui nous entourent mais aussi sur les utopies que nous pouvons créer, au quotidien, pour fuir le monde moderne. Il contient une introduction de type fantastique et brouille les pistes entre imaginaire et réalité. Ce documentaire très personnel a été réalisé par l'équipe de Violent Motion et Mathias Averty. « C'est notre passion pour le cinéma de genre et l'exploration des marges qui nous a guidé tout au long de ce projet. Par sa forme et son propos, ce documentaire se tient plutôt en marge de la production cinématographique traditionnelle, à la manière de notre première web-série, Mad Marx. Cependant, l'accueil enflammé que nous avons reçu dans les médias indépendants ou lors de l'avant-première à l'Absurde Séance nous laisse penser qu'il peut attirer l'attention des cinéphiles aventureux et ramener pas mal de fans de la scène Black Métal ».