ROCK - MUSIQUE PATRIMONIALE

Tarifs : De 3 € à 6 € / Pass 2 jours 10 €
ACHETEZ VOS PLACES

SAMEDI 13 FEVRIER 19:00

Atabal et Pagans présentent:


[ PAGANS & LAGUNAK ]

ARTÚS

Depuis 2000 et plus de 400 concerts, après 20 ans à explorer leur mémoire, essayant de retrouver des souvenirs qu’ils n’ont pas connu, les membres d’Artús ont créé leur propre genre, s’émancipant des dogmes de la tradition. Ils questionnent l’ultralocal (musiques, chansons et instruments des montagnes des Pyrénées ou de la forêt Landaise) pour achever une vision universelle du monde.
Radicaux et indomptables, ils puisent leur énergie dans le rock noise et progressif, les musiques expérimentales et indus, dans la culture, les poètes, les légendes et les instruments Gascons. Enracinés vers le futur, ils ont joué avec Gong, Gojira ou The Ex et possèdent leur propre compagnie artistique Hart Brut, leur studio d’enregistrement La Ferronnerie et leur label Pagans près de Pau, en Béarn.
Leur nouvel album « CERC », invoque les esprits de Magma ou de Swans à travers six morceaux qui n’en sont qu’un.

MÄIRÜ

Imaginez un très ancien conte oublié, une odyssée en forme de voyage initiatique au cours de laquelle les six protagonistes, membres des groupes Panda Valium, Polygorn… , en quête d'une entité mythique, vont peu à peu prendre conscience du but réel de leur périple : la fusion vers un être unique qui n'est autre que celui qu'ils cherchaient : Mäirü.
Cette fable moderne nous est contée ici dans le langage universel qu'est la musique, enracinée dans un passé lointain avec l'emploi de la txalaparta et transposée dans une trance profondément actuelle, où synthétiseurs et traitements modernes se lient aux échos des anciens.
A la fois tribal, envoûtant et surprenant, le récit ne laisse clairement pas indifférent. Inclassable et osé.

ROMAIN BAUDOIN - Projet ARREHAR

La vielle à roue est un instrument millénaire qui a souvent été considérée comme un instrument moderne (Vivaldi, Mozart…) mais elle a étrangement disparu du milieu savant pour ne persister que sous une forme populaire. Dans les années 80, la vielle a retrouvé de l’intérêt notamment auprès de musiciens audacieux qui développèrent de nouvelles pratiques à travers un répertoire contemporain, poussant la lutherie vers un très haut niveau technologique.
Romain Baudoin participe depuis plus de 20 ans à cette évolution aux côtés de maîtres comme Valentin Clastrier, travaillant sur l’amplification de l’instrument, proposant des innovations comme la roue mobile permettant des nuances d’archet. Pourtant il y a 5 ans, il achète une vielle à roue traditionnelle, fabriquée en 1930. Elle offre une qualité de jeu incroyable et un son plein, caractéristique des vielles anciennes. Son apparente simplicité lui semble être à l’opposé des codes de la vielle« moderne » alors qu’elle en est le point de départ.
Cette réflexion l’habite. Peut-on développer une autre forme de jeu contemporain sur cet instrument, à contre-courant des pratiques actuelles ? En parallèle de cette recherche, il travaille sur « l’origine » de la pratique viellistique dans les Landes, ayant de nombreux documents écrits et sonores, via des collectes de famille et des collectes publiques comme par exemple « la mission Landes du musée des arts et traditions populaires ».