Fr ~ Eu

EXPOSITIONS
NEJU & NAHIA GARAT

UNS LIVE PERFORMANCE ~ 19H

Une Exposition qui prendra place du 29 Octobre au 11 Décembre 2021.

Ancrage, introspection, failles, amour et douceur.
De la recherche individuelle à la rencontre, dans une quête d’altérité.
Une intimité en commun, des liens entremêlés.
Nous faisons corps avec la terre.

« je suis une femme, un homme, une fougère, un oiseau » Julie Delporte.

Juliette et Nahia se sont rencontrés lors d’un concert intimiste de Neju à Santa Maria, Hélette. Leurs énergies se sont tout de suite captées dans une volonté de multiplier les chassés croisés de lieux et de rencontres. Nahia a par la suite présenté le fanzine Uns de Neju dans des concerts mouvants organisés dans les terres du Pays basque pour découvrir quelques mois plus tard que Atabal les invitait à exposer en même temps. Leurs écritures solitaires sont amenées ici à se renforcer dans une vision commune.

NEJU

UNS LIVE PERFORMANCE ~ 19H

Juliette Toulec, sous le pseudonyme Neju, est artiste plasticienne / multi-médias depuis son diplôme à l’institut des Beaux Arts de Toulouse (2016) .

Devenue plus sédentaire, elle approfondie la pratique de la gravure sur bois en se formant dans différents ateliers du Pays Basque (Labo Estampe, Ur Mara..)

En parallèle, elle a développé une pratique de la voix : un retour à son corps, à une intériorité devenue essentielle pour trouver ma place dans les espaces qu’elle habite.

Depuis plus d’un an, elle travaille sur la création d’un album audiovisuel UNs qui propose une série de pièces musicales et visuelles.

NAHIA GARAT

LES CORPS SAUVAGES

Des êtres avides se déploient sur une terre mutilée, à leur image.Les sens en éveil, les corps sauvages se redécouvrent tour à tour animal, créature.

Dans une nature qui se fait décor intérieur, il faut réapprendre le silence, l’appel.

Le temps s’étire lentement dans un microcosme coloré entrecoupé de soubresauts de corps désirants monochromatiques. Faune, flore, débris et cicatrices.

Des racines souterraines apparaissent, d’étranges profondeurs, un liquide amniotique accueillant, des tentacules et des cadavres.

Le poison se répand mais l’harmonie des corps sauvages persistent.

Elle proposera une série photographique numérique réalisée en Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine, de Juin à Août 2020 et en Août 2021 au Pays basque.

NAHIA GARAT

LES CORPS SAUVAGES

Des êtres avides se déploient sur une terre mutilée, à leur image.Les sens en éveil, les corps sauvages se redécouvrent tour à tour animal, créature.

Dans une nature qui se fait décor intérieur, il faut réapprendre le silence, l’appel.

Le temps s’étire lentement dans un microcosme coloré entrecoupé de soubresauts de corps désirants monochromatiques. Faune, flore, débris et cicatrices.

Des racines souterraines apparaissent, d’étranges profondeurs, un liquide amniotique accueillant, des tentacules et des cadavres.

Le poison se répand mais l’harmonie des corps sauvages persistent.

Elle proposera une série photographique numérique réalisée en Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine, de Juin à Août 2020 et en Août 2021 au Pays basque.